mardi 22 octobre 2013

Faux monnayeurs du FEAMP - Forged money for EMFF


The lobbyists from the BINGO (Big Environmental NGOs), funded and /or co-ordinated by US industrial/oil charity funds, spread the MEPs with forged money saying 'no to subsidies to the boats', by deforming the real texts and wishes of the MEPs member of the Fishing commission of the European Parliament. The latests, for the first time, did not followed the BINGOs orders and their vote instructions for the European Marine and Fisheries Fund EMFF. This refusal of obey triggered a deep anger of these BINGOs which finally unveil other motivations. Decodage of a very instructive stand, which highly reveals ideologies which conduct the strategists of such organisation, selfproclamed representant of the civil society (BINGOS, not MEPs you vote for).
Les lobbyistes des grandes organisations environnementales ONGE, financées et/ou coordonnées par les fonds "caritativo-industriels" américains, ont inondé tous les élus du Parlement européen de faux billets disant "non aux aides aux navires" en déformant les textes et les intentions des élus de la Commission pêche du Parlement Européen. Ces derniers, pour la première fois, n'avaient pas suivi les injonctions des ONGEs ni leurs consignes de vote sur le Fonds Européens pour les Affaires Maritimes et la Pêche FEAMP. Ce refus d'obtempérer a déclenché une profonde colère de ces ONGE qui finalement dévoilent d'autres motivations. Décryptage d'une prise de position très instructive et hautement révélatrice des idéologies qui pilotent les stratèges de ces mouvements, autoproclamés représentant la société civile (les ONGE, pas les élus du Parlement que vous élisez).

 updated on the 24th of october 2013 - mise à jour le 24 octobre 2013.

Introduction

Europe is negocating the financial pilar of the next Common Fishery Policy, the "European Marine affairs and Fishery Fund EMFF". Vote happenned the 23rd of october 2013 in pleanary commission of the European Parliament. After this, it will be brought to the trilogue final negociation between European Commission, the European Parliament and the Council of fishery Ministers. The specialised fishery commission of the European Parliament voted the proposition of the MEP Alain Cadec to introduce new aids, in favor of the building of new boats for very small-scale fishery, with heavy conditions and to the benefice only of small boats less than 12m, over 35 years old and not towed fishing gears. After having raised a support to very small scale fishermen, ENGOs raged and spread MEPS not specialised in fishery with false banknote, focused on the building of new boats and misleading everyone by telling they will apply to all kinds of boats. Were the MEPs paied with forged money? Which forest was hiding behind the tree [French say]?



Introduction

L'Europe est en train de négocier le pilier financier de la future Politique Commune des Pêches, Le "FONDS EUROPEEN DES AFFAIRES MARITIMES ET DE LA PECHE" - FEAMP. Le vote a eu lieu 23 octobre 2013 en commission plénière du Parlement Européen. Suite à cela il sera porté à une négociation finale en trilogue entre Commission européenne, Parlement européen et Conseil des Ministres. La commission spécialisée pêche du Parlement Européen a voté la proposition de l'eurodéputé Alain Cadec d'introduire de nouvelles mesures, en faveur de la construction de navires de très petite pêche, sur des constructions extrêmement encadrées et au bénéfice seul des navires de moins de 12 m de plus de 35 ans engins non tractés. Après avoir brandi un soutien aux très petits pêcheurs, les ONGE se sont déchainées et ont inondés les eurodéputés non spécialistes de la pêche de faux billets focalisant sur ces aides à la construction neuve, et en déformant le message en disant qu'elles s'appliqueraient à tous les navires. Les eurodéputés ont-ils payé de fausse monnaie ? Quelle forêt se cachait derrière cet arbre ?

Summary

1. The real article 32b
2. How ENGOs present the article 32b
3.The good old receipe of the study and the scientists petition, co-ordonated by PEW
4. From subsidies to fueltax exemption for fishing fleet
5. Talking about subsidies, what about corporate charitable tax exemption
6. Epilogue
7. Ending word
8.  Going Further



Sommaire

1. Le vrai article 32b
2. Comment les ONGE présentent l'art. 32b
3. La bonne vieille recette de l'étude et de la pétition, coordonnées par PEW
4. Des subventions à la détaxe du carburant pour la pêche
5. En parlant de subventions qu'en est-il des exonérations de taxes des grandes organisations caritatives"?
6. Epilogue
7. Le mot de la fin 
8. Approfondir 


1. The real article 32b


The amendment 277 which creates art 32b, controversial according to BINGOs, applies to small-scale coastal fishing. It is defined at point (18) of the definitions [article 3] (not modified by the report of amendment so ref text is doc from 10 july 2013 :

(18) 'small scale coastal fishing' means fishing carried out by fishing vessels of an overall length of less than 12 metres and not using towed gear as listed in Table 3 Annex I of Commission Regulation (EC) No 26/2004 of 30 December 2003 regarding the fishing vessels register of the Union (see p7);

Which means that all fishing boats above 12 m and all trawlers or dredgers, whatever their size is, are not concerned by this definition.

The amended report from Mr Cadec was presented on the 8th of august: text here

Article 32b (amend 277):

Investments for the fleet renewal

1. The EMFF may support investments for the renewal of –small scale coastal fishing vessels that are more than 35 years old, subject to  the following conditions:
(i) the vessel belongs to a fleet segment  for which the capacity report referred to in Article 34(1) of Regulation (EU) No …/…. [on CFP] has demonstrated that fishing opportunities and fleet capacity are in equilibrium and the investment would reduce the vessel's capacity, fishing effort and energy consumption by at least 40 %;

(ii) the investment substantially improves the selectivity of the vessel's gear;

(iii) the investment respects on-board safety requirements ;

(iv) the vessel has carried out fishing activities during the five previous years.

2. The support referred to in paragraph 1 shall only be granted to vessel owners and, with the exception of traditional fishing vessels, shall only be granted in return for the scrapping of the vessel that is more than 35 years old.[nota: in amendment 587, there is no more reference to traditional fishing vessels]

3. The amount of the support referred to in paragraph 1 shall not exceed 15% of the total investment and EUR 80 000.

4. Member States that do not follow their obligations regarding information and publicity in accordance with article 120 or for which the Commission has decided against financial corrections in accordance with article 106 are excluded from the support for investments to this end. (amend. 587)

5. The Commission shall be empowered to adopt delegated acts, in accordance with Article 127, laying down detailed rules for the application of the criteria set out in this Article.

In practice, the fleet segments really concerned by this measure, and in respect of these conditions are almost null. A very little number of vessels is concerned. People can even have some doubts about the interest of such amendment in regards of the controversy the BINGOs intend to raise.





   

1.Le vrai article 32b


L'amendement 277 qui crée l'article 32b contesté par les ONGE s'applique à la pêche artisanale côtière. Celle-ci est définit au point (18) des définitions [article 3] (non modifié par le rapport des amendements donc texte de réf du 10 juillet 2013) :

(18) "la pêche artisanale côtière" signifie des pêches réalisées par des navires de pêche d'une longueur hors tout de moins de 12 m qui n'utilise pas d'engins tractés tels que listés dans le tableau 3 de l'annexe I du Règlement Commission (CE) N° 26/2004 de Décembre 2003 en ce qui concerne le registre des navires de pêches de l'Union. (cf p7)

Ce qui veut dire que tous les navires de plus de 12 m et tous les chalutiers ou dragueurs, quelle que soit leur taille, ne sont pas concernés par cette définition.




Le rapport des amendements de M. Cadec a été présenté le 08 août 2013 : le texte est ici

l'article 32b (amend 277) :

Investissements pour le renouvellement de la flotte.

1. le FEAMP pourra soutenir les investissements pour le renouvellement des navires de la pêche artisanale côtière de plus de 35 ans, soumis aux conditions suivantes :
(i) le navire appartient à un segment de flotte pour lequel le rapport de la capacité prévu à l'article 34(1) du règlement (UE) N° ../.. (celui de la PCP aura montré que les possibilités de pêche et les capacités de pêche sont équilibrées et que l'investissement devra réduire la capacité du navires, son effort de pêche et sa consommation énergétique d'au moins 40%;

(ii) l'investissement améliore significativement la sélectivité des engins du navire;

(iii) l'investissement respecte les règles de sécurité à bord.

(iv) le navire a été en activité de pêche durant les 5 années précédentes.

2. Le soutien mentionné au point (1) ne pourra être apporté qu'aux propriétaires des navires et, à l'exception des navires de pêche traditionnels, ne pourra être donné qu'en échange de la destruction définitive du navire de plus de 35 ans. [note : dans l'amendement 587, il n'y a plus de référence aux navires traditionnels]

3. Le montant de l'aide mentionné au paragraphe (1)  ne devra pas dépasser15% du montant total de l'investissement et 80 000 euros.

4. Les Etats membres qui ne remplissent pas leurs obligations d'information et de publicité en accord avec l'article 120 ou pour lesquels la Commission a décidé de pénalités financières en accord avec l'art 106 sont exclus du bénéfice de cette mesure d'appui à l'investissement (am 587).

5. La Commission sera mandatée pour adopter les actes délégués, en accord avec l'article 127 qui pose les règles détaillées de la mise en oeuvre des critères présentés dans cet article.

Dans la pratique, les segments concernés par cette mesure et selon les conditionnalités prévues sont quasi inexistants. Très peu de navires sont concernés. On peut même douter de l'intérêt de cette mesure au regard de la polémique que veulent soulever les ONGEs.
 

2. How ENGOs present the amendment 277 ou 587 art 32b


ENGOS build their opposing views with a strong virulence by letting believe the boats which will be concerned are trawlers fleets over 12 m, which is not true. Hereafter are presented some messages from the social media. The gap between their views and reality of the text and its implementation is such that man could wonder about what become a pretendous democratic debate with the full control of the media by a lonely group, far from the whistle-blower position. Occupy and keep the battlefield is an important issue for a lobbyist, it masks the real big manoeuvres and spread the "good" ideas at the same time.


2. Comment les ONGE présentent l'amend. 277 ou 587 art 32b


C'est avec beaucoup de virulence que les ONGE construisent leurs argumentaires d'opposition en laissant croire que les navires concernés seront les flottilles chalutières de plus de 12m, ce qui est faux. Présentation ci-dessous de quelques messages issus des médiasociaux. Le décalage est tel entre ce qui est avancé et le texte réel et son champ d'application que cela interroge sur ce que devient  un soit-disant débat démocratique avec maîtrise totale des médias par un groupe unique, loin de la position du lanceur d'alerte. Occuper et garder le champ de bataille est un élément important pour un lobbyiste, cela masque les vrais manoeuvres tout en essaimant les "bonnes" idées.   

Greenpeace :
 "obese" obviously refers to overcapacity segment of fleet. Not allowed by conditions.

"Chers ministres, chers eurodéputés, ne dépensez pas de l'argent publique pour promouvoir une flotte obèse." "Obèse" renvoie bien évidement à un segment de flotte surcapacitaire. Non autorisé par les conditions de l'article.

Fish Sekretariat [member OCEAN2012, PEW coalition, Baltic2020]

"Alain Cadec défend le fait que des navires modernes comme celui-ci devraient recevoir des soutiens publics pour la modernisation #FEAMP."

In the attached picture, a trawler over 12m not targeted by measure " We call on European policymakers no to support subsidies for the modernisation of fishing boats. Let's not be fooled by alarming numbers about the age of the EU fleet, they simply don't reflect the reality"
Dans un document attaché présentant un chalutier de plus de 12m non ciblé par la mesure : "Nous en appelons aux décideurs européens de ne pas soutenir les subventions pour la modernisation des navires de pêche. Ne vous laissez pas berner par des nombres alarmants sur l'âge de la flotte européenne, ils ne reflètent tout simplement pas la réalité".



Fishsubsidy [PEW Environmental Group, European marine program]
Believe fishsubsidy, or not, it is not what is written in the amendment.

"D'abord Alain Cadec voulait des aides pour le renouvellement des flottes qui n'étaient pas surcapacitaires. Non, en fait  il veut que ces aides s'appliquent là où il y a surcapacité. Et quoi ensuite ?". Croyez Fishsubsidy, ou non, ce n'est pas ce qui est écrit dans l'amendement.

oversimplification
"Alain Cadec envoie encore et encore des emails à tout le Parlement pour vanter son rapport FEAMP qui inclut des aides à la construction neuve." sursimplification 

Greenpeace + Fishsubsidies
link : leaflet from Fishsubsidies showing pictures of big industrial fishing boats with no link to small-scale coastal fleet "Amendments to the EMMF authorise €1.6 billion to build up to 20,000 more [big vessels]"
" Les méchants gros navires subventionnés par l'UE - voici leurs visages #FEAMP - Dans le lien un prospectus de Fishsubsidies montrant des photos de grands navires industriels  sans rappport avec la pêche artisanale côtière "Les amendements du FEAMP permettent d'avoir 1,6 milliards d'euros pour en construire 20.000 de plus.

Aaron McLoughlin [former Head of WWF European Marine Programme,  now in FleishmanHillard "Managing pan-european politicial campaigns and public policy advocacy" - Lobbyist - Ancien chef du bureau marin de WWF Europe, maintenant chez FleishmanHillard, "gestion des campagnes politiques pan européennes et se faire l'avocat des politiques publiques." Lobbyist.]

"Les grandes flottes de pêche françaises mendient auprès des eurodéputés pour plus d'argent des contribuables pour se maintenir à flots. Dans un marché libéral, elles couleraient."
"est-ce que les aides à la construction ou à la casse de navires de pêche seront bloquées mercredi, ou est-ce que le lobby pour plus d'argent des filières pêches gagnera ?"

Chris Davies, MEP who  made possible to have hudge subsidies from EU for high industrial energy groups to conduct research on carbone capture and storage - fight against global warming (with apparently links with Royal Dutch Shell according to  "Angry Mermaid") - Eurodéputé qui a permis la mobilisation d'aides publiques à destination de grands groupes énergétiques pour les recherches sur le carbone capture et stockage (lutte contre le réchauffement climatique). [avec apparemment des liens avec Royal Dutch Shell selon "Angry Mermaid" - les sirènes en colères]
"il y aurait des bons signes qui montreraient que les eurodéputés vont gagner contre les plans français pour donner de l'argent européen pour construire de nouveaux navires".
 
FishSecretariat
Interesting words. Many in the blue charity group pretend that inshore coastal fishing fleet still have to be considered as a future source of further developing of fishing employement. That was a view mainly used as a green communication tool to oppose in public mind offshore fleets and inshore fleets, in order to make believe that we can put heavy constrainsts on offshore fleet at "0" social costs. We consider in BLUE LOBBY EU that it is a misleading view done on the back of all type of fishing fleet. Any segments of fleet are important. And there are huge connections between them : harbour facilities, balancing of first sale fish markets, supplying of downstream onshore activities, training of fishermen, public involvement in fisheries management (research, monitoring control and enforcement), promotion of fish caught by local inshore and offshore fleets, all these activities are worthy and benefit to any king of fishing. Pretending the reverse shows a huge misunderstanding of how our fishing industries are organised. But this misleading makes easier to sell ideas of restrictions to MEPs.

"Selon Isabella Lövin : le FEAMP devrait soutenir les emplois en fournissant aux jeunes des emplois dans le secteur artisan plutôt que de construire de nouveaux navires.
Paroles intéressantes. Beaucoup dans le groupe du Blue Charity prétendent que les flottes de pêche côtières doivent encore être considérées comme une source future de développement supplémentaire de l'emploi pêche. C'est un point de vue qui a été principalement utilisé comme outil de communication écolo pour opposer dans l'opinion publique les flottilles hauturières et les flottilles côtières, dans le but de faire croire que l'on peut appliquer aux flottilles hauturières de fortes contraintes à coût social zéro. Nous, BLUE LOBBY EU, considérons que c'est une désinformation faite sur le dos de tous les types de pêche. Tous les segmets de flottille sont importants. Et il y a d'énormes liens entre eux : équipements portuaires, équilibre des places de première mise en marché du poisson, approvisionnement les activités côtières de l'aval, formation des pêcheurs, implication publique dans la gestion des pêches (recherche, suivi et contrôle des activités), les campagnes de promotion du poisson capturé par les flottes locales côtières et hauturières, toutes ces activités valent et bénéficient à tous les types de pêche. Prétendre le contrainre montre une forte incompréhension sur la manière dont les filières pêches sont organisées. Mais cette désinformation facilite la vente d'idées de restriction aux eurodéputés.

3. The good old receipe of the study and the scientist petition - co-ordonated by PEW


PEW Charitable Trusts PCT regularly uses several networks to support its view: coalition or alliance of ENGOs which it managed [OCEAN2012, Shark Alliance, Deep Sea Conservation Coalition, Antarctic Ocean Alliance, etc.] or of which it participates. It also uses co-ordonates actions with BINGOs (WWF, Greenpeace, Birdlife International, Oceana, Pew Env. Group), without necessarily subsidising them directly [which is the case of Greenpeace which is also shown in front to prove a financial independancy from BINGOS to PEW, and which is not the case of the others]. It uses names owhich are in fact sub-programs of its self conducted programs: "fishsubsidies", "paint a fish". Pew uses scientists as a support, what is called "science-based-lobbying". Most of these scientists benefit or benefited from direct fundings (this is the case of Sea Around Us - Pauly and Sumaila - British Columbia University - > US$ 15 M, but also other US or Canadian universities). They can have benefited or be involved in the PEW Marine Fellowship, or benefit from the funds of the Lenfest Ocean Program, funds made available by the Lenfest Foundation and managed by PEW. It is then easy to mobilisate scientists to sign a petition, by playing over alliance, on the prospect of being reward by a Fellowship or a funding for a research, or emotions. The number of students, doctorate or post-doctorates into the lists of signatories is generally impressive.
In regards to the survey conducted by Sea Around Us (Sumaila, Pauly et al.) for the European Parliament, we consider it only reflects the power of lobbying of PEW. We contest its classification of various kind of subsidies (a fishing harbour is considered as generating overfishing), as well as the impacts or economical back effects are measured, or the impact assessment of how the proposed withdrawal of fueltax exemptions will expose European fisheries to wrong competition distorsions.









  3. La bonne vieille recette de l'étude et de la pétition - coordonnées par PEW


PEW Charitable Trusts utilise régulièrement différents réseaux pour soutenir ses positions: Les coalitions ou les alliances d'ONGE qu'il pilote [OCEAN2012, Shark Alliance, Deep Sea Conservation Coalition, Antarctic Ocean Alliance, etc.] ou auxquelles il participe. Il utilise aussi des actions coordonnées avec les autres BINGOs (WWF, Greenpeace, Birdlife international, Oceana, Pew environment group), sans nécessairement les subventionner directement [cas de Greenpeace, toujours mis en avant pour justifier d'une indépendance financière vis-à-vis de PEW, ce qui n'est pas le cas des autres]. Il utilise des noms qui sont en fait des parties de ses programmes menés en propre : "fishsubsidies", "paint a fish". PEW utilise des scientifiques cautions, ce que l'on appelle le science-based-lobbying. Ces scientifiques pour la plupart bénéficient ou ont bénéficié de financements directs (c'est le cas du Sea Around Us - Pauly et Sumaila - à l'université de Colombie Britanique - >15 millions USD, mais aussi d'autres universités US ou Canadiennes). Ils peuvent avoir bénéficié ou être impliqués dans les PEW marine fellowship, ou bénéficier des fonds du Lenfest Ocean Program, fonds mis à disposition par la fondation Lenfest et géré par PEW. Il est ensuite facile de mobiliser des chercheurs signataires de pétition, en jouant sur les alliances, sur les perspectives de bourse ou de financement de travaux ou l'émotionnel/affectif. Le nombre d'étudiants ou de doctorants ou post doctorant, signataires de ces pétitions est en général très importants.
Quant à l'étude confiée cette fois par le Parlement Européen directement au Sea Around Us (Sumaila, Pauly et al.), nous considérons qu'elle n'est que le reflet de la puissance lobbyiste de PEW. Nous contestons la classification sur l'évaluation des différents types de subventions (un port de pêche considéré comme générant de la surpêche par exemple), ainsi que sur la mesure des impacts et des retours économiques, de même que sur l'évaluation des incidences en matière d'exposition à des distorsions de la concurrence internationale générées par la suppression proposée de la détaxe carburant.


  
(c) OCEAN2012, or PEW, or ????

"le Parlement a missionné une étude globale sur les subventions à la pêche. Suivra-t-il ses conseils pour le vote du FEAMP ?"
Thus presented one week before the vote. Too little time to have a critical reading of it ?
"Nouvelle étude présentée à 16.30 le 17 octobre 2013 au comité pêche du Parlement européen" Pas assez de temps pour en avoir une lecture critique ?"
Then Fishsubsidies, subprogram of PEW European Marine Program, publicises the study of Dr Rashid Sumaila, Pew marine fellowship 2008, scientists in Sea Around Us, project created and heavily supported by PEW.
Puis Fishsubsidies, sous programme du PEW European Marine Program, fait la promotion de l'étude de Dr Rachid Sumaila,  Pew Marine Fellowship 2008, chercheur chez Sea Around Us, projet créé et fortement soutenu par PEW.
Have a look to the status of "scientists" who signed (students, post doctorate), cross-check with PEW Marine Fellowship, or check in their scientists reviews how often they benefit from PEW or Lenfest funds. See how many economists are there.
"Plus de 200 scientifiques demandent aux eurodéputés de voter contre les aides publiques pour de nouveaux navires, remotorisation, etc.". Regardez le statut de ces "scientifiques" signataires (étudiants, post doctorants), vérifiez qui est PEW Marine Fellowship, ou vérifiez qui a bénéficié et avec quelle fréquence des financements de PEW ou de Lenfest. regardez combien d'économistes sont signataires.

Markus Knigge [PEW] : fier de la manière dont nous avons informé les décideurs, maintenant aux eurodéputés de voter.

Now, with this way of presenting the subsidies to the building of new boats, you have anything you need to know if MEPs vote was paid with true or false/forged money...
Or if something else wasn't hidding behind this mess, apart from the wish not to lose face or economical ultraliberal believes ...


Bien, à travers cette manière de présenter le texte sur les subventions sur les constructions neuves, vous avez tous les éléments pour savoir si le vote des eurodéputés a été payés avec de la vraie ou de la fausse monnaie...
Ou si quelque chose d'autre ne se cachait pas derrière cette agitation, en plus du simple souhait de ne pas perdre la face, ou de convictions économiques ultra libérales ...
 


4. From subsidies to fueltax exemption for fishing fleet


You can use several words in English to mean "increase overfishing". The choice has been made underneath to link overfishing and fuel exemption (called fuel subsidies); So you "fuel" the tank of overfishing with subsidies.

The end of the fuel tax exemption is a neoliberal target for long, in particular inside the world of the conservative Blue Charity Business.


  4. Des subventions à la détaxe pour le carburant pêche


Il existe plusieurs manières en Anglais de dire que l'on augmente la surpêche. Le choix ici a été de faire le lien entre les subventions et la détaxe de carburant. On "remplit le réservoir de la surpêche avec des subventions". 

L'interdiction de la détaxe du carburant est une cible néolibérale depuis longtemps, notamment dans le monde conservateur du Blue Charity Business.

 
This was the same 3 months earlier.
"L'argent des contribuables européens doit soutenir des actions fortes de la réforme de la PCP et non pas alimenter la surpêche". Le ton est identique ci-dessous 3 mois plus tôt.


The two following tweets are 5 months older and are issued by ENGOs affiliated to OCEAN2012 and beneficiaries of the Fundings of PEW or Oak Foundations. They both request "the end of fuel subsidies"

Les deux tweets suivants datent de 5 mois et sont issus d'ONGE affiliées à OCEAN2012 et bénéficiaires des financements de PEW et Oak Foundations. Ils demandent l'arrêt des "subventions au carburant à la pêche".



5. Talking about subsidies, what about coorporate charitables tax-exemption?


The Assault underneath between the British  fishermen representative NFFO and PEW is quite interesting. PEW, which made Dr Sumaila write that tax exemptions are not something you can agree, forgets to tell the whole funding of the Blue Charity Business is supported by massive tax exemptions. To illustrate, the permanent assets of PEW Charitable trusts vary between US$ 5 and 6 billions [see the financial analysis of PEW]; Each year, its assets enable to fund between US$ 200 and 300 M of programs, of which more than the half only funds activities managed and/or operated by PEW. These yearly earnings are gained for more than 90% through speculations on stock exchange markets. All of this is taxfree.
It is quite pleasant to see that views in favor of ultraliberal economy know how to be more practical as far as they are involved.
Since one year, PEW disconnected its online  database of their world beneficiaries






  5.En parlant de subventions, qu'en est-il des exonérations de taxes des grosses organisations caritatives  ?

 La passe d'arme ci-dessous entre un représentant de la NFFO, organisation de pêche britannique, et PEW est assez intéressante. PEW, qui fait écrire par Dr. Sumaila que les exonérations de taxes ne sont pas acceptables, oublie de dire que l'ensemble du financement du Blue Charity Business repose sur des exonérations massives de taxes. A titre indicatif, les capitaux permanents placés par PEW Charitables Trusts représentent entre 5 et 6 milliards de US$.[voir la fiche d'analyse financière de PEW] Chaque année, ces capitaux permettent de financer de 200 à 300 millions de dollars de programmes, dont plus de la moitié finance uniquement des actions  gérées et/ou mises en oeuvre par PEW. Ces revenus annuels sont obtenus pour plus de 90% par de la spéculation boursière. Le tout hors taxes.
Il est plaisant de voir que les visions les plus en faveurs de l'économie ultralibérale savent avoir une approche plus pragmatique quand elles sont concernées.
Depuis un an, PEW a déconnecté sa base de données en ligne de ses bénéficiaires mondiaux.

 



"Si la transparence dans les pêches est importante, alors est-ce que cela ne devrait pas s'appliquer aussi aux financements et aux motivations des ONGEs?"

"Qui vous finance ?"

"Toutes les informations sont en ligne...[PEW]".

"Peux-t-on dire subventionné par PEW ?"

"La définition d'une subvention:"bénéfice économique fourni par un Gouvernement", donc la réponse est non [pas subventionné]
"Je peux voir quelle est votre réponse préférée. mais la sémantique mise à part, la réponse est "oui", subventionné par PEW."
"Est-ce là votre manière d'interpréter les définitions ? Je pense que vous devriez faire plus attention à la sémantique..."
"Si cela ressemble à une subvention, marche comme une subvention et sent comme une subvention. c'est que c'est probablement une subvention (d'une soit-disante institution caritative pilotée par des intérêts internationaux et américains, au bénéfice des ONGE.)

We should paid a better attention to this issue of subsidies. Clearly the US charitable fundings are private subsidies because generated by a public tax exemption on their activities, both in USA and Europe for their beneficiaries. Clearly, the activity of Big Environmental NGOs falls under the scope of lobbyism and should be taxed, all the more because these green lobbysit fundings are not neutral in terms of possibilities of industrial development, especially regarding the use of marine space as economical development potentiality. Regarding the fish industry, we must split subsidies in subsidies which enable technical and economical transitions, those which enable an economical justice in regards with international competition, and subsidies which in fact refer to daily action of a sustainable [in respect to time] fishing management, and which must not be submit to uncertaincy of fundings. Thus, the funding of data collection and fishing science, as any activities in relation with fishing management, should be done under national sustainable public fundings, aside subsidies. We are not talking about projects, but about the involvement of a public services independant in the management of natural resources. It is part of the regular public functionning budget. BLUE LOBBY EU will produce an analysis about this issue in the coming months.




Nous devrions mieux nous intéresser à cette notion de subvention. Clairement, les dons caritatifs US sont des subventions privées car générés par une détaxe publique de leurs activités, à la fois aux USA et en Europe pour leurs bénéficiaires. Clairement l'activité de ces grosses ONGE environnementale tombe sous le champ d'un lobbyisme et devrait être taxé, d'autant que ces financements lobbyistes verts ne sont pas neutres en matière de possibilités de développement industriels, en particulier en ce qui concerne l'usage de l'espace marin comme potentiel de développement économique. Concernant le secteur de la pêche, il y a lieu de différencier les subventions qui permettent des transitions technico-économiques, celles qui permettent une justice économique concernant la concurrence internationale, des fonds qui relèvent d'actions de routine d'un système de gestion des pêches et qui devraient ne pas être dépendants de financements non durables dans le temps. Ainsi, le financement de la récolte de l'information et de la recherche, ainsi que de toutes les activités en relation avec la gestion des pêches, devraient être financés sur des fonds publics pérennes nationaux, hors subventions. Il ne s'agit pas de projets, mais de l'implication d'un service public indépendant dans la  gestion des ressources naturelles. Cela fait partie du budget de fonctionnement régulier d'une entité publique. BLUE LOBBY EU vous produira dans les mois à venir une analyse sur ce sujet.
 

6. Epilogue

The plenary vote in European Parliament of the 23rd of october 2013 voted against amendments which could enable subsidies to the buildin of new boats for the fishing fleet segment of the less 12m, not towed fishing gears, over 35 years old, and for non exceeding fishing fleet capacity. This was a low impact measure in terms of funding, but with an heavy ideological involvement and probably an importance for small-scales coastal fishermen. The vote also enable the renewal of engines for energy transition issues, the aids to the scrapping of fishing boats and the aids for temporary hang of fishing activities...also included in the amendments. Let's consider few reaction on twitter and we will leave the final word to some one member of the fair fishery agreements, neutral on the issues of intra European subsidies.
From our side, BLUE LOBBY EU, we consider that the commitments in favor of a better fisheries management have to be the main target, and in particularly in favor of co-management at the proper scale. This will enable to undertake in the best way any issues dealing with fishing capacities, fishing intensity and a faire share of fishing possibilities between all those who value our fishing resources. It is sad to see that this target is oversimplified to a better data collection and a better science (which are important and usefull, but not only). The coming regionalisation of fishery management does not bring today the warranties to the implementation of comanagement at the right scale. We also find extremelly  dangerous to see that the fundings to a better fishery management are assimilated to subsidies, with no security for their lasting in time. We feel highly concerned to see the huge ultraliberal ideology which prevailed in the views expressed by greens movements. This ideology reflects a view of the economy which, in its promotors mind, does not apply to all (especially Charity trusts and big industrial groups). We also notice that, the type of fishing industry only conducted by the invisible hand of the market to cope with fishery management issues and the fair share of marine space, models promoted on the other side of the Atlantic and sold under the table in Europe since the late 90s, can also lead to this ultraliberalised economy functionning, with the same excesses.
Finally, let's keep in mind that fishermen are not outlaws or robbers. None of them steal its fish or pretend to work, either offshore or inshore. If things have to be improved,  it is the ways of co-management at the proper scale which enables and supervises the proper activity of all.







6. Epilogue

Le vote en plénière du Parlement européen du 23 octobre 2013 a voté contre les amendements qui pouvaient permettre les subventions à la construction neuve pour le segment des navires de moins de 12m, engins non tractés, plus de 35 ans, dans les segments de pêche non sur-capacitaires. C'était une mesure de faible impact financier, mais à fort engagement idéologique et une importance pour les petits pêcheurs côtiers. Le vote a aussi autorisé  les aides à la remotorisation pour permettre la transition énergétique, les aides à la destruction de navires et les aides aux arrêts temporaires... aussi présentés dans les amendements. Regardons quelques réactions sur twitter, et nous laisserons le mot de la fin à une personne membre de la coalition pour les accords de pêche équitable, neutre sur la question des subventions intra européennes.
De notre côté, BLUE LOBBY EU, nous pensons que les engagements en faveur d'une meilleure gestion des pêches, et en particulier la cogestion à la bonne échelle avec la bonne implication des professionnels de terrain, doivent être la cible principale. Celle-ci permettra de gérer au mieux toutes les questions de capacité de pêche, d'intensité de pêche et de répartition équitable des possibilités de pêche entre tous ceux qui valorisent nos ressources halieutiques. Il est triste de voir que cette cible soit simplifiée à la meilleure collecte de l'information et à une meilleure science (qui sont très importants et nécessaires, mais pas seulement). La future régionalisation des pêches n'apporte pas aujourd'hui les garanties de la mise en place du cogestion à la bonne échelle. Nous trouvons aussi extrêmement dangereux de voir que les financements de la meilleure gestion soient assimilés à des subventions, avec aucune garantie dans le temps. Nous notons avec consternation la forte idéologie ultralibérale qui a prévalut dans les argumentaires développés par les mouvements écologistes. Cette idéologie n'est d'ailleurs que le reflet d'une vision de l'économie qui ne s'applique pas à tous, pour ses promoteurs (les fondations caritatives ou les grands groupes industriels). Nous notons d'ailleurs que, le type d'une pêche, où la seule main invisible du marché assurera les questions de gestion des pêches et de répartition équitable des espaces marins, modèles promut outre atlantique et vendu en sous main à l'Europe déjà depuis la fin des années 1990, peut lui aussi conduire à ce fonctionnement économique ultralibéralisé, avec les mêmes dérives.
Enfin, rappelons que les pêcheurs ne sont pas des bandits ou des voleurs. Aucun ne vole son poisson ou ne fait semblant de travailler que ce soit en hauturier ou côtier. Si les choses doivent être améliorées, ce sont les conditions de cogestion à la bonne échelle qui permet et encadre la bonne activité de tous.


 

Cepesca [fishing industry representation] wait for the EP to support aids for modernisation, temporaly net hang up and scrapping of fishing boats in the EMFF.
Cepesca [représentation professionnelle pêche] attend du PE qu'il soutienne les aides à la modernisation, aux arrêts temporaires de pêche et à la destruction des navires de pêche[excédentaires] dans le FEAMP.

Un peu plus tôt qu'attendu, le vote a commencé. Premier vote en faveur du renouvellement de la flottille battu 373 contre 301 voix.

Relai de l'information de Chris Davies : le vote final du fonds européen pêche est passé malgré le vote "contre" des verts. Alain Cadec va maintenant mener les négociations avec le Conseil des ministres [procédure normale avec le trilogue]

Fishermen are not outlaws or robbers ?...not in everyone mind.
"je viens de vérifier, les eurodéputés ont voté pour des règles plus dures et des pénalités pour forcer les pêcheurs à se mettre en conformité avec les règles de la PCP." Les pêcheurs ne sont pas des bandits ou des voleurs ? ... ce n'est pas dans l'esprit de tous.

"Je suis satisfaite du résultat global du vote du FEAMP au Parlement européen : étape cruciale pour sécurisé un accord pour la fin de l'année et permettre de rendre opérationnel le fonds dès janvier 2014". [commissaire européenne en charge de la pêche].
CFP reform watch is the blog of Isabella Lövin blog, green MEP.
"Voici un résumé des résultats du vote du jour". CFP reform watch est le blog de l'eurodéputé Isabella Lövin, écologiste.
Vote of my report on the funding of Marine Affairs and Fishery fund this morning, I am greatly satisfied after 2 years of work.

Le Parlement a approuvé le proposition texte du FEAMP tel qu'amendé/ NON aux subventions pour le renouvellement, OUI au renouvellement des moteurs. Alain Cadec, maintenant le trilogue débute.

Merci à tous les eurodéputés qui ont voté contre le renouvellement de la flottille et pour plus de récolte d'information, de la surveillance et du contrôle des pêches.

Le Parlement a reculé sur la folie des aides à la pêche.

Très impressionné par le vote du Parlement sur le rapport FEAMP. Des débats importants hier suivis d'un vote aujourd'hui avec en tête le long terme.

Vote responsable contre le pire des propositions d'Alain Cadec. Merci Isabella Lövin, Maria Damanaki et Ocean2012 France.

7. Ending word

"Everybody is happy: ENGO because there is no aids for the building and the fishing industry (which by the way did not requested for subsidies in building new vessels) because it keeps the funds for scrapping fishing boats, engine aids and temporarly hang out fishing activities - isn't-it great ? Cadec is an artist! bravo!" I am not against subsidies, but we should be aware that the fishing industry should not behave as ultraliberal now: socialise the costs and privatise the earnings."
 
Well, "evereybody is happy", except maybe some coastal small-scale fishermen...


7. Le mot de la fin

"tout le monde est content : les ong parce qu'il n'y a pas d'aides à la construction et le secteur (qui ne demandait pas ces aides à la construction d'ailleurs) parce qu'il garde les fonds de démolition, les subventions moteurs, les fonds arrêt temporaire etc - c'est pas beau ça? Cadec est un artiste! Bravo!". Je ne suis pas contre les subventions, mais nous devons faire attention à ce que le secteur de la pêche ne devienne pas aussi ultralibéral maintenant :  rendre collectif les coûts et privatiser les revenus". 

Enfin, "tout le monde est content", sauf peut-être certains petits pêcheurs...

 

8. Going Further - approfondir